Foire aux Questions2020-11-11T15:57:50+00:00

Foire aux questions

Vos questions sur l’industrie des métaux précieux en Suisse.

L’or en Suisse: le vrai et le faux2021-06-24T07:41:25+00:00
La Suisse raffine 70% de l’or mondial. faux
Selon LBMA, en 2017, 15% de la production mondiale d’or minier a été raffinée en Suisse. vrai
Les données sur les pays d’origine ne sont pas collectées. faux
Il est impossible de ne pas avoir ces données qui sont connues et transmises à l’Administration fédérale ainsi qu’à la London Bullion Market Association (LBMA,) qui les publient de manière agrégée. vrai
Les raffineurs ne se rendent pas sur les sites miniers. faux
Les raffineurs font des visites régulières sur le terrain pour évaluer les risques. Les visites sont obligatoires dans le cadre de chaîne d’approvisionnement à risque accru. vrai
La majorité des mines opèrent de manière illégale. faux
Diverses études soutiennent que 80% de la production mondiale d’or provient de larges sites industriels dont l’activité est autorisée et contrôlée. vrai
Les raffineries suisses ne font pas l’objet d’autant de régulation que les raffineries étrangères. faux
Les raffineries LBMA appliquent déjà les exigences du EU Conflict Minerals Regulation et de la due dilligence selon les directives de l’OCDE. Les raffineries suisses sont soumises à la LBA, contrairement aux autres pays, aux règles du Commodities trading du Secrétariat d’état à l’économie (SECO), du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), ainsi qu’à la loi sur le contrôle des métaux précieux (Loi LCMP) qui est la plus sévère au monde. vrai

 

La Suisse est-elle une plaque tournante de l’or dans le monde ?2021-06-21T09:09:40+00:00

Il est faux de dire que la Suisse constitue la plaque tournante de l’or dans le monde – et que cet or soit d’origine douteuse – cette affirmation est doublement inexacte.

Sur les 2’404 tonnes d’or importés en Suisse en 2017, respectivement 2’250 tonnes en 2018 et 2100 en 2019, la majorité de ce volume ne constitue pas de l’or minier,  mais des importations de lingots d’or déjà affinés ou de produits bancaires (sous forme de barres standards, lingots, grenailles) en provenance d’institutions qui ont la charge de les stocker ou de membres LBMA. S’y ajoutent des déchets industriels ou autres produits de récupération.  L’or provenant de produits bancaires représente environ 1200 tonnes par année, sachant que la Suisse traite 80% de l’or LBMA.

Dans la réalité, seul 14% (soit 490 tonnes en moyenne par année) de l’or minier mondial est affiné en Suisse selon les statistiques de la LBMA, ce qui indique clairement que la Suisse n’est pas la plaque tournante de l’or qu’on lui attribue souvent à tort.

C’est aussi  un domaine très compétitif : il compte environ 70 affineurs dans le monde contre cinq en Suisse.

Quel est notre position concernant l’or douteux?2021-04-01T15:20:35+00:00

L’or douteux n’a pas sa place en Suisse. En attendant que des solutions à plus grande échelle se mettent en place, il est du devoir de nos membres de lever tout doute sur l’or importé en Suisse.

La majorité des affineurs suisses ont interrompu ou fortement réduit leurs importations d’or en provenance de Dubaï ces dernières années. A minima, ils ont pris soin de se limiter à des sources fiables dont l’origine peut être tracée.

La prise de conscience de la filière suisse face à cette problématique est donc forte.

Si des sociétés ne sont pas en mesure de tracer précisément l’origine de l’or, notamment l’or transitant par Dubaï, doivent-elles y renoncer ?2021-04-01T15:27:25+00:00

La réponse est OUI.

Pour l’ASFCMP, la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement constitue un élément clé de notre  système de compliance de ses membres.

Il s’agit d’une simple mesure de précaution. Il en va également de la crédibilité de la filière aurifère suisse, ce à quoi s’attache l’ASFCMP

Quelles sont nos valeurs ?2020-10-09T06:24:37+00:00

Les affineurs suisses doivent s’appuyer sur une démarche éthique, centrée sur le respect des droits humains et environnementaux.

Au-delà des considérations juridiques, il appartient aux différents affineurs suisses de les respecter et de mettre en place les mesures, normes et standards qui leur permettent de poursuivre leurs activités d’affineurs tout en s’appuyant sur une démarche éthique, centrée sur le respect des droits humains et environnementaux.

Statistiques des importations d’or en Suisse2021-04-01T15:01:35+00:00

Importation d’or en Suisse (No tarifaire 7108.12)

Sources statistiques: Douanes suisses

Période 1,2,3,4 Import Export
Quantité (tonne) Valeur (CHF) Valeur+/- % Quantité (tonne) Valeur (CHF) Valore +/- %
2015 51 959 089 243 771 931 917 -3,5 18 357 479 279 154 845 287 -2,1
2016 52 314 633 266 137 159 877 9,2 18 199 839 298 408 001 181 6,9
2017 52 324 090 265 571 542 294 -0,2 20 365 770 294 893 856 892 -1,2
2018 50 729 230 273 389 090 124 2,9 20 288 277 303 885 759 540 3
2019 50 822 087 276 058 116 020 1 20 034 377 311 976 706 436 2,7
2020*** 47 821 570 273 282 389 608 -1 18 287 322 299 382 958 879 -4

Légende
* Taux de variation/part/prix non interprétable ou non calculable
** Taux de variation > 999.9 %
*** Données provisoires
1 Depuis 2002 : y compris l’électricité, les marchandises en retour et le trafic de perfectionnement à façon
2 Depuis 2012 (importations) : pays d’origine au lieu du pays de production
3 Depuis 2012 : y compris l’or et l’argent en lingots ainsi que les pièces de monnaie pour le total général (total 2)
4 Depuis 2013 : nouvelle méthode de calcul pour les flux d’électricité

Go to Top